Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 19:14

Jövő városa : voilà le nouveau slogan qui fleurit un peu partout dans Budapest en ces jolis jours de printemps ! Jövő városa, la ville du futur ! Alors, foin des monuments historiques pour cette fois (quoique, comme à chaque visite à Budapest, j'en aie découvert des nouveaux ... mais je crois qu'une vie entière n'y suffirait pas !) et pour cette fois c'est à un tour des nouvelles réalisations que je voudrais vous inviter et, croyez-moi ... il y en a !

LA LIGNE N°4 DU METRO

Ah ! La ligne n°4 ! Combien de fois j'en ai entendu parler pendant mon séjour à Budapest en 2008-2009 ! Le sujet revenait régulièrement sur le tapis, tels une Arlésienne ou un serpent de mer ! Les travaux étaient suspendus, repris, arrêtés, on changeait de concessionnaire, rien n'allait plus, on finissait par ne plus y croire, malgré les palissades interminables qui entouraient certains quartiers. Et puis voilà, ça y était, neuf ans après le début des travaux, seize ans après la naissance du projet, la ligne n°4 existait et elle fut inaugurée il y a un an, en avril 2014 ! Alors on a décidé de l'explorer, station après station, et on n'a pas été déçu, loin de là …

Elle fait la liaison entre deux gares, Keleti au nord et Kelenföld au sud, ce qui, soit dit en passant, laisse mal augurer de l'avenir de notre bonne vieille Déli qui perd grandement de son utilité.

Après avoir acheté un bérlet (abonnement) de 3 jours on a commencé par Fővám tér, une jolie petite place au bout de la rue Váci, tout près du marché couvert (très beau, il faut y entrer !). Suivez-nous dans les entrailles de la n°4 !

entrée Fővám tér

entrée Fővám tér

escalier Fővám tér
escalier Fővám tér

Mais il ne faudrait pas croire que TOUT a changé dans le métro ! On y trouve toujours les mêmes surveillante(s), plutôt âgé(e)s, dont le moins qu'on puisse espérer est qu'ils ou elles ont une riche vie intérieure ! Je dirais même qu'on en trouve plus qu'avant ...

riche vie intérieure
riche vie intérieure

On a ensuite suivi la ligne de station en station, descendant à chaque fois pour admirer les prouesses techniques et architecturales ...

Gellért tér

Gellért tér

Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !

MOSZKVA TÉR les grands travaux

Ah ! Moszkva tér ! D'ailleurs elle ne s'appelle plus comme ça, la chère vieille place, aujourd'hui il faut dire Széll Kálmán tér …. mais combien le disent vraiment, dans la vie de tous les jours, quand on ne fait plus attention ? Moi qui n'ai pas vécu sous la botte communiste j'aimais bien Moszkva tér, ça avait de la gueule, ça faisait « pays de l'est », surtout avec l'allure de sa station de métro. (Pour vous en faire une petite idée vous pouvez vous reporter à l'article intitulé « Inventaire à Moszkva tér ») … Ben non, « ils » ont changé le nom, et maintenant … la plus grande partie de la place n'est plus qu'un vaste chantier : on creuse, on laboure, on bétonne, on déboulonne les rails des tramways … le palmier chétif n'est plus qu'un lointain souvenir, et l'horloge qui servait de lieu de rendez-vous a disparu ...

Budapest ville du futur ! Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !

LA BALEINE

« La Baleine », « bálna » en hongrois, porte bien son nom : c'est une grosse forme douce qui s'étend non loin du Danube et qui semble avoir avalé en partie d'anciens bâtiments des douanes.

Budapest ville du futur !

L'architecte en est le Hollandais Kaas Oosterhuis et dans son ventre elle contient un centre commercial plutôt « chic », une allée de boutiques d'art, de mode, (sans parler des inévitables « bistrots ») mais certains locaux sont toujours inoccupés. Il faut dire que ses débuts ont été un peu difficiles : elle a ouvert en novembre 2013, avec 3 ans de retard, en raison de problèmes financiers obscurs et du coup les investisseurs ne se sont pas précipités quand la situation s'est débloquée. Pourtant elle est plutôt belle telle qu'elle est, et d'une finition très soignée, comme en témoigne le nez des marches qui montent à la salle de spectacles du premier étage ..

Budapest ville du futur !

LE VIIIème

Avant de lire ce passage on est prié de se reporter à l'article « Grands travaux dans le 8ème ». J'y suis allé moi-même et, quoiqu'un peu déçu par la rareté des images, j'y ai retrouvé l'ampleur des démolitions que nous avions constatées il y a maintenant six ans. Qu'en est-il aujourd'hui, pas loin de Corvin tér, lieu de féroces combats en 1956 ? Eh bien c'est grande surprise : à la place des vieilles bâtisses, juste derrière le cinéma, un grand centre commercial et au-delà des immeubles, des « résidences » sans grande originalité, alignées autour d'esplanades proprettes mais sans aucun « état d'âme ». Ce qui m'a encore le plus surpris, dans cette architecture banale, c'est l'emploi de ces horribles balcons en plexiglass, dont on devrait pourtant savoir, par expérience, qu'ils vieillissent si mal ! Mais non, on insiste … A la tête de cet immense complexe, une même société immobilière, Cordia, dont j'aimerais bien savoir qui sont les tenants et les aboutissants. Vite lassés de ces bâtiments qui se ressemblaient tous, nous avons poussé jusqu'aux limites du quartier et bien sûr, là, c'était plus intéressant. On a d'abord découvert le « Grund », nom repris du fameux roman de Molnár Ferenc, « Les enfants de la rue Paul », et qui désignait le terrain vague où deux bandes rivales se confrontaient en des jeux guerriers. L'espace, intégré dans une maison ancienne qui n'a pas été entièrement démolie, accueille des jeux d'enfants et, bien sûr, un « bistrot ». Sur les murs des citations, voire des pages entières, du roman fameux. Un peu plus loin, nouvelle surprise : comme un ilôt de nature, un jardin collaboratif où s'affairaient quelques femmes souriantes. Malheureusement, si l'on en croit les plans du quartier projeté, ce petit jardin, comme dans la chanson de Dutronc, a toutes les chances d'être éphémère... Du coup, on est allé visiter le jardin botanique qui se trouvait à quelques rues de là ...

Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur ! Budapest ville du futur !
Budapest ville du futur !

LE PÁRISI UDVAR racheté par les Qataris pour un hôtel de luxe

Là ça n'a pas encore beaucoup changé : le Párisi udvar est toujours aussi beau, dans sa muette dignité de palais des Mille et une Nuits au Bois Dormant … Mais ça va, ça va puisque les Qataris l'ont racheté pour en faire un hôtel de luxe ! Adieu princes et princesses languides et neurasthéniques, bonjour veaux, vaches et cochons, engraissés au pétrole et au capitalisme le plus épais et le plus gras ! Affaire à suivre donc … tant que les cours ou le capitalisme ne s'effondrent pas !

Budapest ville du futur !

Partager cet article

Repost 0
Published by Léo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Léo
  • Le blog de Léo
  • : Choses vues, ressenties, rencontres, photos prises pendant mon séjour à Budapest, en Hongrie.
  • Contact

Recherche