Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 22:16

Hé oui ... malgré quelques ennuis automobiles, bien compréhensibles pour une C3 qui compte désormais quelque 230 000 kms au compteur, nous avons décidé de tenter derechef l'aventure, et de nous refaire un nouveau trajet entre la France et la Hongrie ...

Enfin nouveau pas totalement car nous avons emmené dans notre voyage une amie professeur de lettres classiques pour lui faire découvrir des sites antiques visités lors de précédents voyages, ce qui nous a permis d'ailleurs d'en découvrir plein d'autres !

Cette fois nous sommes partis de Troyes, ville à côté de laquelle j'avais un peu de poésie à dire... Nous avons pris la direction du Luxembourg, où il est toujours aussi intéressant de faire le plein ! Sans nous arrêter davantage nous avons poursuivi jusqu'à Trier, où nous sommes arrivés vers 14 H. Bien sûr pour nous ce n'était pas vraiment une découverte mais nous étions bien contents de revoir des endroits que nous avions aimés comme la Porta Nigra :

la Porta vue de l'intérieur : impressionnant, n'est-il pas ?

la Porta vue de l'intérieur, impressionnant, n'est-il pas ?

Et puis on aperçoit forcément des choses qu'on n'avait pas vues la première fois : ainsi le côté « bricolé » de cet imposant monument où, en regardant bien, on découvre des rajouts, des raccommodages multiples, et des « réemplois » pour le moins surprenants ! Nous avons également revu avec plaisir le Dom, ou cathédrale, ainsi que l'église ronde qui lui est attenante. Mais là encore en nous promenant dans le cloître, surprise ! nous avons remarqué des chapiteaux taillés dans un style moderne, et ma foi ce n'était pas si laid …

Et puis quand on voyage il y a toujours de l'inattendu, autrement ça ne vaudrait pas le coup de voyager, pas vrai ? Comme les monuments et musées ferment assez tôt à Trier, et que nous commencions à ressentir un petit creux nous nous sommes mis en quête d'un restaurant. Au centre il n'y avait pas trop de monde aux terrasses mais c'était un peu cher pour nos bourses alors nous avons décidé de nous rabattre sur des estaminets que nous avions remarqués en partant de l'hôtel (où nous avions déposé nos bagages en arrivant) et situés au bord de la Moselle. Et là, boum ! On est tombé en pleine fête de je ne sais pas quoi (apparemment les Allemands saisissent n'importe quel prétexte pour boire des quantités astronomiques de bière), c'était bondé de partout, les chopes circulaient dans les deux sens : horizontal sur les plateaux des serveuses affairées, vertical de la table aux gosiers des consommateurs, qui l'étaient tout autant ! On a quand même réussi à se glisser à une table où, sous l'oeil sourcilleux d'un maître d'hôtel qui faisait plutôt videur mafioso, nous avons pu manger et boire … pour plus cher que dans le centre !

Un genre de Woodstock sur Moselle, voyez ?

Le lendemain nous avons fini de visiter la ville en essayant de voir des choses inconnues : les thermes romains, le pont romain, nous sommes retournés à la basilique romaine de Constantin, qui est décidément bien impressionnante :

on a quand même un peu de mal à imaginer ce qui pouvait bien s'y passer ...

et, juste à côté le palais des Princes Électeurs, toujours aussi rococo ...

oui, oui, carrément collé à la basilique : quel choc visuel, hein ?

D'ailleurs, même s'il s'agit d'un bâtiment public (si nous avons bien compris) nous n'avons toujours pas pu y entrer, malgré notre fort désir d'y voir un merveilleux escalier …

Mais comment quitter Trier sans parler encore une fois de Karl Marx, dont c'est la ville natale ? Ah le pauvre il est vraiment mis à toutes les sauces ! Il donne son nom à des boutiques, à des marques, et il figure en bonne place dans bon nombre de devantures ! En voici deux, spécialement sélectionnées pour vous : la première veut se donner un air de galerie, genre culturel branché, voyez ?

la seconde se voudrait davantage « populaire » mais c'est vraiment du grand n'importe quoi !!!

  Pauvre Karlounet, devenu banal objet de consommation …

 

Une dernière photo avant de quitter Trier, qui nous plaît décidément beaucoup : la symphonie des toits …

Et ce n'est qu'un début, étant donné que le voyage a duré 6 jours, rien moins que cela ! Alors la suite au prochain épisode ... qui ne saurait tarder !

Sziasztok !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires