Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2018 2 25 /09 /septembre /2018 22:35

Puisque nous avons dormi chez la sœur de Ma Douce, et que celle-ci habite pas très loin du "quartier juif", c'est donc à Pest que nous allons consacrer une visite aujourd'hui ...

Quelques jours sans toucher au blog ... il faut vous dire que je suis tombé d'un arbre samedi, et que je me suis vautré comme un vrai sac de patates ! heureusement que ce n'était pas trop haut ...Il y a ça , je récupère doucement, et puis ... il y a aussi le fait que je ne sais pas trop comment vous parler de Pest, en fait.

Je vous l'ai dit récemment : Buda c'est un peu la "belle endormie" mais à Pest ça bouge, ça remue et ça se transforme sans arrêt ! Ben tiens oui, c'est peut-être là-dessus que nous allons baser notre visite ... sur les liens entre passé et futur ...

Si l'on examine cette photo par exemple, prise pas loin du quartier juif, que voit-on ? Un chantier, avec échafaudages, barrière et cabane du gardien ... et puis une façade, rien qu'une façade maintenue par lesdits échafaudages ... moi ça me fait un peu penser à Cinecitta, que j'ai eu la chance de visiter en accompagnant un voyage scolaire ! Alors voilà c'est sûr qu'il y a la volonté de donner une belle apparence à beaucoup d'endroits mais derrière ? qu'est-ce qu'il y a ou qu'est-ce qu'il y aura ?

Et puis zut ! si j'ai du mal à continuer à écrire sur la Hongrie, c'est aussi à cause de ce qui s'y passe actuellement ... Oh, rassurez-vous, je ne vais pas vous faire un laïus politique, de toutes façons j'en serais bien incapable, vu que je ne dispose pas, moi, de toutes les cartes pour le faire et que moi j'en suis conscient ... Mais quand même on a rencontré beaucoup d'amis pendant notre séjour, des "cultureux" en général, donc bien souvent "de gauche" au sens où on l'entend en France, et croyez-moi ce n'est vraiment pas la joie de les écouter parler ! Que de talents gâchés ou ignorés au nom d'une idéologie qui se veut unique et souveraine ! Bon, allez, j'arrête là ... mais c'est d'autant plus lourd qu'on l'aime, notre Hongrie (excusez-moi, à force, je commence à me sentir un peu Hongrois !) et qu'on voudrait bien que plus de gens l'aiment aussi ...

Reprenons ... où j'en étais déjà ? ah oui, Pest, le passé et le présent ... ça, par exemple :

Vous noterez, j'espère, la ressemblance avec l'image précédente. Une autre façade, donc, mais celle-ci avant travaux (on peut donc supposer que des gens vivent derrière), comme il en existe encore quelques-unes à Pest, quoique de moins en moins. Ce qui m'a paru intéressant ici, c'est la présence de tous ces trous, qui pourraient être des impacts de balles, traces de la révolution de 1956. Oui mais alors pourquoi la façade voisine est-elle intacte ? Il ne s'agit peut-être que de l'usure du temps ?

Il y a pourtant des éléments qui résistent :

comme cette très belle porte "Art déco" du Théâtre de la Ville

et d'autres qui résistent moins :

une très belle façade rénovée mais dont le balcon commence à partir en morceaux !

Bref, Pest c'est un grand mélange un peu étourdissant, d'ancien vraiment ancien, d'ancien modernisé, de moderne vieillissant, et de tout à fait moderne ... pour ce dernier point je me permets de vous renvoyer à un article que j'ai intitulé "Budapest, ville du futur" http://budablog.over-blog.com/2015/05/budapest-ville-du-futur.html

Du coup, et pour changer complètement de sujet, savez-vous ce qu'est un "skanzen" ? Eh bien il s'agit de ce qu'on appelle un "musée ethnologique" à ciel ouvert, et ce nom vient de Skansen, quartier périphérique de Stockholm, où le premier musée de ce genre a été bâti en ... 1891 ! Mais il y en a un aussi à Szentendre, charmante petite ville située à une vingtaine de kilomètres de Budapest ... Nous y accompagnons la sœur de Ma Douce qui doit faire des photos pour un mariage prévu dans ce lieu particulier. Le Skanzen est un peu à l'écart de la ville et nous comprenons tout de suite en arrivant que c'est vraiment très grand ! En fait nous y resterons 3 heures et nous ne parviendrons à voir qu'un tiers environ des maisons qui y sont présentées ... car le Skanzen est une espèce de "modèle réduit" de toute la Hongrie, pour lequel on a démonté tout un tas de maisons traditionnelles, que l'on a ensuite remontées sur place, en les rangeant soigneusement par province. C'est donc à la fois un saut dans le passé et un cours de géographie on ne peut plus concret ! Sans parler du côté esthétique de la chose ...

parce qu'on a beau dire, ils avaient quand même le chic pour construire de belles choses, les anciens ! une architecture simple, presque dépouillée, mais en même temps très fonctionnelle et où il devait faire bon vivre. Quand on voit aujourd'hui dans les villages hongrois ces alignements de cubes identiques, fruits de la période socialiste ou dans nos banlieues ces immeubles et ces entrepôts gigantesques, fruits de la société de consommation ...

De jolis objets de la vie de tous les jours y sont exposés également :

des assiettes peintes, des ustensiles de cuisine, des outils agricoles, tous alliant la beauté à la fonction. Je ne sais pas si vous arriverez à lire sur la broderie de la photo, mais c'est marqué "Guten Morgen", ce qui montre que nous sommes en présence d'une maison saxonne, les Saxons ayant été "invités" à repeupler la Hongrie à la fin de l'invasion ottomane. Nous y avons rencontré des gens également, qui étaient là pour nous raconter l'histoire de la famille qui vivait dans les lieux, ou pour nous faire une démonstration de leur savoir-faire, en fabriquant des bougies par exemple. Bref c'était tout à fait charmant !

une petite école où, en fermant les yeux, on peut entendre le martèlement des sabots ...

Une vraie parenthèse hors du temps, dans laquelle nous étions presque les seuls visiteurs ! Mais tout a une fin, même les parenthèses, et c'est ce qu'un gardien à moto est venu nous signifier vigoureusement, nous faisant redescendre subitement de notre nuage ... Nous avions encore le temps de flâner un peu dans Szentendre ...

Cette petite ville, assez touristique, est réputée pour son côté "artiste". C'est là que de nombreux peintres, écrivains, sculpteurs ... venaient chercher le calme et l'inspiration, à seulement une heure de la capitale. Mais c'est également une ville au passé très complexe, et à la population très diverse : Allemands (Saxons et Souabes), Grecs, Serbes, Dalmates, un vrai "melting-pot" .. dont certains feraient bien de se souvenir ! On le remarque à certains détails :

Regardez ce beau portail, typique de la Transylvanie ! et puis bien sûr il y a les flèches et les bâtiments des églises orthodoxes, les noms des rues, des musées, des galeries et par-dessus tout un petit air de liberté qui flotte et qui vous rend léger ...

Partager cet article
Repost0

commentaires