Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2022 2 30 /08 /août /2022 14:08

Nous avons donc quitté Lausanne en douceur. C'est peut-être le maître-mot que nous retiendrons de notre passage en Suisse, "douceur", dans la conduite sur l'autoroute, dans les paysages, dans les sourires et les attitudes de gens, cela semble une constante et cela fait du bien !

Douceur de vivre au bord du beau lac Léman ...

Au bord du lac, nous retrouvons une disposition que nous connaissons déjà par ailleurs, au bord du lac Balaton en particulier, mais aussi au bord de celui de Constance, et peut-être au bord de tous les lacs du monde :

De bas en haut : le lac, la voie ferrée, la route, et enfin les coteaux ...

Le coteau lui-même est très joli, très propre, très soigné, très "suisse" en quelque sorte ...

Ah tiens, la voie ferrée est passée de l'autre côté !

Et puis, cela fait partie de mon rôle de copilote, j'ai signalé à ma pilote un panneau "Le Corbusier" : c'est tout juste si elle n'a pas pilé au milieu de la route ! De quoi s'agissait-il au juste ? Nous avons découvert la villa "Le Lac" posée au bord de l'eau et dont les formes ne laissaient guère de doutes quant à leur auteur :

Modeste, mais typique de Corbu ...

Comme la villa était fermée, nous en avons fait le tour comme nous avons pu, nous transformant en paparazzi de l'architecture moderniste :

"Douceur" disais-je en parlant de la Suisse. Certes, sauf pour ce qui concerne une chose : les prix ! Comme l'après-midi devenait soirée il était temps de nous mettre à la recherche d'un logement sur "booking.com", et nous avons vite compris que les hôtels suisses étaient bien au-dessus de nos moyens ! Que faire ? C'est dans ces circonstances que le voyageur doit se montrer ingénieux pour ne pas grever son budget : comme l'Allemagne n'était pas si loin au nord, nous avons donc décidé de passer la nuit là-bas, juste après le Rhin. C'est ainsi que nous avons dormi à Laufenburg :

En fait il y a deux Laufenburg : l'un en Suisse, l'autre en Allemagne qui est au fond de la photo ci-dessus. Nous avons dormi tout en haut d'un hôtel tout-à-fait charmant, avec un grand balcon donnant sur le Rhin. Nul doute qu'en Suisse, juste de l'autre côté du fleuve, la même chose nous aurait coûté "la peau des fesses" ! En plus, comme nous étions toujours le 1er août, pendant que nous dînions sur une terrasse côté allemand nous avons pu bénéficier des flons-flons de la fête nationale qui se déroulait en face ... Bien joué, non ?

Le réveil fut absolument romantique ...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires