Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 14:36

Après notre douce nuit germanique nous avons donc replongé dans la douceur helvétique, direction Zurich ... Là encore, Ma Douce avait une idée derrière la tête ... Nous nous sommes garés dans le centre ancien, et nous avons découvert le curieux fonctionnement des parcmètres zurichois. Imaginez que sur le bord du trottoir vous avez des emplacements numérotés, de 1 à 4 par exemple, et qu'un peu plus loin vous avez une série de 4 parcmètres, chacun correspondant à un emplacement. Dit comme ça, cela paraît assez simple mais on a un mis un moment à comprendre comment ça marchait. A la fin on était tellement content d'avoir compris qu'on est parti en laissant la vitre du passager avant grande ouverte ! Quand on est revenu de notre balade la voiture clignotait de son mieux mais rien n'avait bougé à l'intérieur ! Grande émotion tout de même !

Comme à notre habitude nous avons commencé par la découverte d'un musée, le Musée National Suisse :

Qu'est-ce que vous dites de ça ? Un musée ancien plein de fenêtres et d'ouvertures auquel on a rajouté une extension quasi-hermétique ! La tendance se confirme ... Et c'est encore plus frappant vu de côté :

L'entrée, bien sûr, se fait par l'intérieur du "vieux" musée mais nous n'avions pas le temps d'aller jusque là. Nous avons préféré marcher en direction de la vieille ville et, une fois passée l'immense gare centrale, c'était tout à fait charmant. C'est si bon de déambuler dans une ville inconnue, et de glaner ici et là des images qui vous parlent, et vous rappellent autre chose :

Ici, sur un bâtiment administratif plutôt austère, cette scène d'enseignement que n'aurait pas reniée, je pense, un artiste socialiste-réaliste.

Là une promenade à arcades le long d'une rivière, qui nous a aussitôt rappelé un endroit similaire à Ljubljana ... Et c'est ainsi que peu à peu tout bon voyageur se construit son monde intérieur, fait de clins d'œil et de rapprochements, et qui n'appartient qu'à lui-même ...

Mais cette idée derrière la tête ?, me direz-vous. Nous y venons, nous y venons ... Après avoir récupéré notre voiture miraculeusement intacte (merci les Zurichoises et les Zurichois !) nous nous sommes dirigés vers le sud de la ville pour découvrir ceci :

Vous l'avez reconnu ? Ces couleurs franches ? ces volumes audacieux ? ce béton brut qui est devenu sa marque de fabrique ? Eh oui, c'est (encore) du Le Corbusier, dit Corbu ... Il ne faut pas oublier que le Grand Homme était Suisse, et que c'est peut-être à ce titre qu'il a "sévi" dans plusieurs endroits de la Confédération ...

Nous sommes restés un bon moment dans ce bâtiment, l'explorant dans tous ses volumes et ses recoins. Nous y avons retrouvé bon nombre des marques qui signalent Corbu : passerelles, portes "maritimes", toit-terrasse, ...

Et cependant nous étions bien d'accord : quelque chose ne "collait" pas ... Dans certains angles, certains volumes on retrouvait une autre patte que celle du Maître. L'explication était assez simple : le Pavillon a été achevé en 1967, soit 4 ans après la mort de l'architecte. Et il est tout à fait clair pour nous qu'il s'agit d'un lieu d'exhibition, destiné à présenter l'œuvre de Corbu plutôt qu'une œuvre de Corbu lui-même ... ce qui ne l'empêche pas d'être tout à fait intéressant à visiter !

Et voilà qu'il était temps d'aller vers le Liechtenstein, et Vaduz, sa capitale ! Cette fois c'était mon rêve à moi qui se concrétisait : depuis tout petit j'avais très envie de découvrir ce tout petit pays ! On a eu un peu de mal à le trouver d'ailleurs, vu qu'il n'est pas très bien indiqué (pour vivre heureux vivons cachés ?) mais tout de même on a passé un pont et hop ! on y était !

voyez comme je suis content !

Oui mais ... que dire du Liechtenstein ? Comme vous l'avez sûrement deviné nous y avons visité un autre musée, tout aussi hermétique que les autres ... De très grands espaces, d'interminables escaliers, et des jeux de lumière assez intéressants :

Mais à part ça ? C'est petit, certes, c'est propre, et les gens ont l'air assez cool, plutôt prospères ... Ah oui, c'est montagneux aussi, bordé par la Suisse d'un côté et par l'Autriche de l'autre ... Mais à part ça ?

une manière de nous dire d'affûter notre regard ?

Et nous sommes repartis pour dormir en Autriche, parce qu'il y avait encore beaucoup de kilomètres à faire pour atteindre la Hongrie ...

Partager cet article
Repost0

commentaires