Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 08:52
Jó napot kívánok !


Avez-vous déjà entendu parler du lac Balaton ? Peut-être pas, et pourtant c'est le plus grand lac d'Europe Centrale avec ses 596 km2 (80 km de long et une largeur variant entre 1,5 et 15 km) . Plus grand même que le lac Léman qui n'en fait "que" 582" !
Ce qui est drôle, au Balaton, c'est qu'on y retrouve un peu la même configuration qu'à Budapest : il y a la rive nord, pleine de collines, de vignobles et de sources thermales (comme Buda) et il y a la rive sud, toute plate, et où se trouvent tous les endroits "à la mode", pleins de touristes et de vacanciers (comme Pest). La photo a été prise (en juillet dernier) depuis le sommet du mont Badacsony et montre assez bien cette opposition, j'espère ... Vous pouvez d'ailleurs la comparer à la photo panoramique de Budapest de la 1ère page.
Comme pas mal de familles aisées, je pense, celle de Ma Douce possède une petite maison sur la rive nord du lac, pour y passer le week end, une partie des vacances, etc ... Oh ! rien d'extraordinaire ni de luxueux, mais avec quand même un bon bout de terrain tout autour. Depuis la terrasse on peut apercevoir le Balaton, par delà la route ET la voie ferrée qui le longent sur pratiquement tout le pourtour :


Cette photo-là est un peu ancienne, mais elle a le mérite d'illustrer parfaitement ce que je viens de vous dire. Voici à quoi ressemble le terrain aujourd'hui :


Autrement dit, un bon bout de vignoble a disparu, pour faire place à de la pelouse ainsi qu'à un terrain de volley dont, si vous avez de bons yeux, vous pouvez apercevoir un petit bout dans l'angle inférieur droit de la photo !
N'empêche ... il en restait encore de la vigne, et puisqu'on était à la fin du mois de septembre, il s'agissait de la vendanger ! On a donc pris la route le vendredi soir à 5 : Ma Douce, sa soeur, son frère, la copine de son frère, et moi.
J'avais des souvenirs de vendanges "industrielles", du temps où je gagnais ma vie comme ouvrier agricole saisonnier dans le midi de la France, et quelques-uns étaient plutôt douloureux ! Mais là, mes enfants, quel luxe ! quel calme ! quelle volupté ! A 7, parce que l'homme qui s'occupe de la propriété à l'année et sa femme sont venus nous aider, on a ramassé un peu plus de 1 000 kgs ... en 5 heures ! Autrement dit, on a fait du 200 kgs à l'heure à 7, soit 30 kgs chacun en 60 mn, ce qui nous fait 500 g à la minute ! Ha, ha, ha, si les paysans pour lesquels j'ai dû bosser comme un âne avaient vu ça, sûr qu'ils auraient été pliés de rire ! Mais bon, c'était très bien, très "cool", on a même eu un peu de soleil, ce qui était loin d'être gagné ... Après la bataille, il ne restait plus que l'épouvantail pour croire qu'il restait encore du boulot :


Puis, après le repas et une sieste de récupération, on a gaulé quelques amandes pendant qu'on y voyait encore quelque chose. Ici, la nuit tombe assez tôt, vers 7 heures. Le soir, comme c'était l'anniversaire de la soeur de Ma Douce, celle-ci nous a concocté une superbe tarte au citron meringuée mais là, malheureusement, je n'ai pas de photos !
Le dimanche matin, messe pour mes 4 compagnons dans une église des environs. Pas de doute, je suis accueilli dans une famille de catholiques pratiquants ! D'ailleurs, avant chaque repas, ils font une courte prière, un genre de "benedicite" sûrement. J'ai quand même l'impression qu'ici les gens sont beaucoup plus religieux qu'en France, peut-être parce que cela a été longtemps interdit ? En tout cas, ils n'ont pas l'air de s'en porter plus mal ... Il y a même des dimanches soirs où j'envie un peu un peu Ma Douce, quand elle rentre de sa messe hebdomadaire, toute contente de L'avoir rencontré, et de Lui avoir parlé ... de nous !!!
Pendant la messe, seul à la maison, j'ai lu "Le parapluie de Saint Pierre" de Kálmán Mikszáth, un auteur hongrois du 19ème, paru aux éditions Viviane Hamy : vraiment drôle et cocasse, bien écrit, enfin bien traduit en tout cas ...ça m'a fait penser un peu à des contes absurdes, style Pouchkine ou Gogol ... Je me suis régalé !
Après la messe, repas puis gaulage exhaustif des amandes, ce qui n'a pas été une mince affaire, comme vous pouvez le constater :


Encore une fois, souvenirs de la cueillette des cerises, quand il fallait monter toujours plus haut dans l'arbre, parce que la plus belle se trouvait forcément, inévitablement, tout en haut de la plus haute branche ...
D'autres, pendant ce temps, ramassaient des figues, des pommes, des coings :



Au bout du compte, tout ça nous a fait un week end très "fructueux", avec du bon air et de l'exercice physique, à nous autres les citadins de la capitale !
Pour le retour sur Budapest ce fut un peu moins cool : à 4 h, la copine du frère de Ma Douce s'est souvenue qu'elle devait être chez ses parents à 7 h pour l'anniversaire de sa mère ! Du coup, conduite ultra-sportive de ce dernier sur l'autoroute, à 140-150 malgré les 3 files de plus en plus encombrées ! Curieux d'ailleurs comme ici la voie de droite reste quasiment désertée, beaucoup de gens se calant à 110 sur la voie du milieu. Et c'est toujours un peu embêtant de doubler à droite, évidemment ...
Bon, on fut quand même à Budapest à 7.15, et le week end était fini, alors ...

Viszontlátásra !





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Léo
  • Le blog de Léo
  • : Choses vues, ressenties, rencontres, photos prises pendant mon séjour à Budapest, en Hongrie.
  • Contact

Recherche