Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 16:55
Jó napot kívánok !

Je ne sais pas si, comme moi, il vous est arrivé de brandir rageusement le poing en hurlant à pleins (et juvéniles) poumons les curieuses (mais enthousiasmantes) paroles de l'Internationale.
C'était le bon temps des certitudes : il y avait les bons d'un côté et de l'autre les méchants Américains qui massacraient, les ignobles, les pauvres petits Vietnamiens. Bien sûr, on entendait des dates, 56 par exemple, des mots, stalinien, abrégé en "stal", ce qui faisait comme un pléonasme, car comment dire "sale stal" ? Et puis on a vu : le printemps de Prague, auquel on n'a pas compris grand-chose sur le coup. Enfin, moi, en tout cas. Pas trop étonné au fond que les communistes puissent être méchants, eux aussi. Mais bon, c'était "entre eux" que ça se passait, derrière le Rideau, alors il valait peut-être mieux ne pas trop s'en mêler ... qu'est-ce qu'on pouvait y comprendre, de toutes façons ?
Bon, tout ça s'est cassé la figure en quelques années, et fini le Rêve du Grand Soir ... En Hongrie, c'est le 23 octobre 1989 que la IVème République a été proclamée, en remplacement de la république populaire instaurée en 1949.




Du coup, beaucoup de statues "socialistes" ont été ôtées de la vue (et des épaules) des Budapesti et se sont retrouvées entreposées dans un drôle d'endroit appelé Memento Park.
C'est un peu au sud de Budapest, et on y parvient par une route assez moche et parsemée de prostituées. Ma Douce, un peu gênée, m'a expliqué que ce devait être pour les camionneurs. On ne se connaissait pas encore très bien, à l'époque. C'était donc bien gentil à elle de me proposer cette visite, et moi j'avais sauté sur l'occasion, impatient de voir l'envers du décor, de découvrir comment un pays ex-socialiste traitait les effigies de l'ex-Grand Frère.



Nous fûmes dûment billettés par une dame permanentée, tout droit sortie des années soixante.
 Le ciel était bas, une agaçante boue de février collait aux talons ...


Juste à l'entrée, un spectacle étrange :
était-elle punie ? trop laide pour être montrée ? juste arrivée et pas encore déballée ? (ce qui était quand même le plus probable, mais cela voulait dire aussi que le travail était toujours en cours ...) Quoi qu'il en soit, ça commençait fort !
On était quasiment seuls dans le parc, c'était au mois de février, je crois. Un peu plus tard, un couple de jeunes Asiatiques nous a rejoints. Guère moyen, en voyant ces statues, de se représenter leur "importance", je veux dire leur poids dans la vie quotidienne des gens.  D'ailleurs Ma Douce me glisse à l'oreille que ce poids était devenu moindre pour elle et ecux de sa génération, qui n'avaient pas connu le communisme "dur" des années 50-60.
Pourtant, guère moyen non plus de ne pas s'amuser avec ...



Penser qu'il y avait eu des gens pour fabriquer des trucs comme ça, et ceux-là, et bien d'autres, y croyaient. En tout cas on faisait tout pour les persuader d'y croire, et cette statuaire participait de la propagande, destinée à convaincre tout en écrasant. D'où le gigantesque, le surdimensionné, pour bien montrer la puissance du socialisme triomphant :


Evidemment on a tout de suite envie de regarder l'entre-jambes, mais non il n'y a rien de spécial, à peine une bosse. Le géant est asexué, en quelque sorte ; c'est une abstraction, une idée incarnée dans le métal !


Et qu'est-ce que vous dites de la suivante ?


Lui, c'est "Osztapenko", nom imaginaire et figure mythique DU jeune soldat russe qui aurait été traitreusement assassiné alors qu'il revenait de négociations infructueuses (vous voyez son petit drapeau ?), ce qui montre bien la perfidie des nazis ! Cette statue était placée juste à l'entrée de Budapest, à l'endroit où finit l'autoroute arrivant de Vienne. C'était aussi un lieu de rendez-vous commode pour les habitants, surtout quand ils devaient prendre le train à Kelenföldi, gare toute proche de là. Ils se retrouvaient avant "à Osztapenko". Et devinez quoi ? Aujourd'hui il y a un MacDonald's à Osztapenko !!!

Mais n'allez pas croire que TOUTES les statues de "l'ère socialiste" aient disparu de Budapest ! Que nenni, la preuve :


J'ai trouvé celle-ci non loin de Arpad Híd (le pont Arpad, du nom de la 1ère dynastie hongroise), à la limite de la banlieue nord de Budapest. Mais je ne désespère pas d'en trouver d'autres, en particulier à Csepel, la "cité rouge", située sur une île au sud. A suivre donc ...

  Viszontlátásra !











 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nono 08/06/2010 20:18


Pour y avoir été quelques fois je peux affirmer que ces géants sont impressionnant. Ca nous prend aux trips.


Lucas 05/11/2008 17:24

Pas mal ^^

jean-luc desjardins 05/11/2008 16:59

... qui est aussi celui de la déclaration fracassante de Medvedev, le président russe, sur l'installation de missiles à Kaliningrad !

Lucas 05/11/2008 16:40

Intéressant à lire le jour des résultats des élections américaines...

Présentation

  • : Le blog de Léo
  • Le blog de Léo
  • : Choses vues, ressenties, rencontres, photos prises pendant mon séjour à Budapest, en Hongrie.
  • Contact

Recherche