Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 15:37

Jó napot kÍvánok !


Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui nous allons commencer avec une carte :


Vous repérez aisément Baja, la grosse tache noire au milieu à gauche. Par la même occasion vous voyez la courbe que fait la Sugovica pour quitter puis rejoindre le Danube vers le sud, en formant des îles au milieu par la même occasion (en fait il y en a deux).

Pourquoi cette carte, loin d'être "sexy", me direz-vous ?

1) D'abord je l'ai trouvée au musée local (le musée István Türr, d'une nom d'une célèbre aventurier de Baja) dans lequel je m'étais réfugié contre les morsures du vent d'automne J'y ai été accueilli par deux vieilles dames, toutes contentes de me voir arriver. C'est qu'il ne devait pas y en avoir des centaines, des visiteurs du musée municipal, en novembre, à Baja ! Donc j'avais eu droit à une visite en règle, pleine de courtoisie et accompagnée de babillages en hongrois que j'avais parfois du mal à suivre, mais que j'approuvais en souriant.

2) Ensuite elle vous donne un (tout petit) aperçu de ce qu'est le hongrois. Songez par exemple qu'au retour on a dû changer de train à Kiskunfelegyháza !


3) Enfin elle vous donne une idée de ce que l'on pourrait appeler la "perméabilité" de la Hongrie (comme des pays voisins d'ailleurs). Que ce soit pour des raisons historiques (comme le dépècement de la Grande Hongrie en 1920) , économiques (comme l'immigration Souabe du 17ème siècle) ou politiques (comme la laborieuse réalisation d'un espace européen) nombreuses sont les régions de la Hongrie (et des pays voisins ...) où des populations d'origines, de cultures, de religions diverses se côtoient. Je me demande même dans quelle mesure cette observation n'est pas valable pour le pays tout entier...si ce n'est pour une grande partie de l'Europe Centrale !


Sur la carte donc, les points jaunes représentent les implantations "allemandes" (Souabes en fait), les points verts les Tsiganes (je n'en vois qu'à Szeremle et à Nagybaracska), les triangles bleus les Croates (à Dusnok uniquement ?), les points et carrés bleus probablement des Serbes, mais ce n'est pas certain. A cela se superposent les différentes religions : catholiques, réformés, orthodoxes, ... A croire que les Hongrois (et leurs voisins) ont inventé la macédoine !


Comme pour toutes les "zones-frontières" de la Hongrie (ce qui représente au moins la moitié du pays, en fait, vu qu'il est assez petit) le traité du Trianon de 1920 (orchestré par "l'horrible, l'haïssable" Clémenceau) a bouleversé le paysage. Nombre de Hongrois vivant aujourd'hui dans la région de Baja sont issus de familles ayant tout quitté de là où elles vivaient parce qu'elles habitaient tout à coup en pays étranger, en l'occurrence la Yougoslavie. Je ne sais pas si certains Hongrois vivent toujours en Serbie (Ma Douce me dit que oui !), mais je sais que c'est le cas en Croatie et en Autriche, où ça ne se passe pas trop mal, en Roumanie et en Slovaquie, où c'est beaucoup plus conflictuel. En Slovaquie en particulier : il y a 2-3 semaines un match de football opposait une équipe de Bratislava (la capitale)

à l'équipe d'une petite ville hongroise ... de Slovaquie ! Qu'est-ce qui s'est passé exactement ? Une provocation ultranationaliste de la Garde Hongroise (qui ne mérite pas ces majuscules) ? Une charge délibérée et sans sommation de la police slovaque ? En tout cas, j'ai vu les choses à la télé : plutôt violent ! D'ailleurs une victime des matraques policières a été transportée dans le coma à l'hôpital ; je ne sais pas si elle y est toujours. Du coup les deux premiers ministres se sont rencontrés et, d'après un journal anglais de Budapest, la conférence de presse de clôture s'est déroulée dans un climat plutôt tendu ! D'accord, à nous qui avons des frontières bien établies depuis quelques siècles (encore que ... y'a qu'à voir la Savoie ...), ça peut nous paraître un peu bizarre, ces histoires de petits territoires, de confettis oubliés, laissés là par la marée basse de l'Histoire ...(ouh ! comme j'me la pète, là !) Allez quoi, les gars, on est tous des Européens, pas vrai ? On peut dépasser tout ça, maintenant, et regarder de l'avant ... Mais là où ça résiste c'est surtout qu'il s'agit d'histoires de "gens", qui ont une famille, des ancêtres, une langue, une religion, et que ces petites histoires-là sont bien plus coriaces que La Grande, qui ne mérite pas toujours ces majuscules !

Un peu pour la surprendre, voire la provoquer, j'ai demandé à Ma Mie si ces Hongrois-là étaient considérés comme d'origine serbe. "Bien sûr que non ! m'a-t-elle répondu, puisqu'ils parlent le hongrois !"

Il ne faudrait pas cependant que je vous donne une fausse idée de la situation à Baja où, justement, tous ces "petits mondes" voisinent sans difficulté. Juste un exemple : la nuit de Noël, il y a une messe à 23.00 pour les Hongrois et, dans la même église, une autre à minuit pour les Serbes. On voit donc que la situation conflictuelle est loin d'être systématique, en particulier à l'intérieur des frontières de la Hongrie.


Pas de doute, Baja est une ville du fleuve, une grande partie du musée en porte témoignage :



mais cet amour de l'eau douce est encore vrai aujourd'hui :


D'ailleurs (je ne vous épargnerai rien !) la grande spécialité de Baja est la soupe de poissons (à base de carpe qui fournit la viande et de poisson-chat qui donne le goût) dont une grande fête a lieu sur la grande place le 2ème week end de juillet : en 1996, pour le 300ème anniversaire de la ville, il y avait 300 chaudrons sur la place !


Bien entendu, au mois de novembre, il n'y en avait aucun ...


Mais, le lendemain, tournant le dos à tout ce pittoresque facile (et parfois fort beau) je décidai d'explorer les quais de Baja. Je me rendis donc d'abord tout au bout de la pointe formée par la Sugovica quand elle quitte le Danube :Je peux vous dire qu'en plein vent il faisait sacrément froid !


Et je remontai autant que possible en longeant le Danube vers le nord ... malgré le vent, les chiens policiers (heureusement enfermés derrière un grillage), les portails fermés, les barbelés ...

Je pense que Baja a eu son heure de gloire (n'est-ce pas là que le dernier souverain de Hongrie s'est embarqué pour Madère ?), en tout cas qu'elle a été beaucoup plus active qu'elle ne l'est aujourd'hui ...



Mais je ne savais pas qu'en poursuivant mon chemin je rentrais dans le royaume de la Belle au Bois Dormant ! C'était dimanche, et je me disais que tous ces entrepôts fermés, c'était normal. De temps en temps, il y avait quand même une porte ouverte, et un type dans l'ombre qui faisait on ne sait quoi ... Et puis je suis arrivé aux silos de maîs, et là ...



Le nombre de volatiles était impressionnant. Ils trouvaient à manger, apparemment, puisqu'ils n'arrêtaient pas de picorer. Mais quoi ? Est-ce que ça peut fuir, un silo à grains ? Ils squattaient entièrement les lieux et je me suis dit que voilà, ce serait peut-être quelque chose comme ça, après la crise finale, quand l'homme aurait disparu, il resterait ses oeuvres, ici les silos, et que les forces naturelles, ici les pigeons, en feraient leur miel ... tant qu'elles le pourraient, car que se passera-t-il quand il n'y aura plus de grain ? Les oiseaux décollaient et se posaient en vagues lourdes et je ne savais pas s'ils me fuyaient ou me précédaient ...


J'appris un peu plus tard que tous ces bâtiments étaient bel et bien fermés, et ce depuis "le Changement", il y a près de 20 ans.


Je jetai un dernier regard au Danube avant de regagner la ville :


Viszontlátásra !



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tichon ML 14/08/2014 22:02

Les poivrons blancs : ne sont cultivés qu'en Hongrie. IL paraît que les ouvriers hongrois en avait emmené lors de la construction du canal de Panama, ils en ont aussi cultivé. Une "épidémie" de
scorbut décima les ouvriers d'autres origines; Un médecin s'interrogea car les hongrois étaient tous en bonne santé, il comprit que c'était grâce aux poivrons très riches en vitamines. On en donna
donc à tousl es ouvriers et le chantiers fut mené à bien !

Léo 17/08/2014 11:20


Szuper ! Merci pour cette savoureuse (mais instructive) anecdote !


Présentation

  • : Le blog de Léo
  • Le blog de Léo
  • : Choses vues, ressenties, rencontres, photos prises pendant mon séjour à Budapest, en Hongrie.
  • Contact

Recherche